Converse All Stars Salut Noir Noir Noir 7thXsaK

SKU10218343049129
Converse All Stars Salut Noir Noir Noir 7thXsaK
Converse

Kanna Femmes Bottillons or StjYcg

Par

Annoncée depuis quelques jours, le parti politique de l’ancien syndicaliste a fait sa sortie officielle ce samedi 28 juillet 2018. A l’occasion de cette messe politique qui a réuni autour du MOELE-BENIN, militants, sympathisants et acteurs politiques, Jacques Ayadji a réaffirmé son soutien indéfectible au Chef de l’Etat.

Le Directeur Général des Infrastructures s’engage désormais dans la bataille politique. Par le biais de son parti politique dénommé mouvement des élites engagés pour l’émancipation du Bénin (MOELE-BENIN), il promet soutenir le président Patrice Talon dans ses actions de développement. Mieux, il s’agira pas seulement pour Jacques Ayadji et ses compagnons de soutenir le chantres de la rupture, mais en tant qu’élites, ils comptent mettre à profit leurs compétences pour véritablement engager le Bénin sur la voie du développement.

mouvement des élites engagés pour l’émancipation du Bénin (MOELE-BENIN),

De l’analyse du discours du président du MOELE-BENIN , on retient que cette jeune formation politique entend travailler pour une nouvelle manière de faire la politique au Bénin. Pour Jacques Ayadji, il ne s’agira pas pour le MOELE-BENIN d’aller tendre la main à des parrains politiques pour faire de la politique politicienne. C’est pourquoi il en appelle à la conscience des militants qui doivent désormais se départir des anciennes pratiques qui consistent à vendre son vote aux hommes politiques.

MOELE-BENIN
À lire aussi : Jacques Ayadji: de l’indépendance à nos jours, le Bénin est un pays malade de ses élites

Extrait de l’allocution du Président du MOELE-BENIN, Jacques AYADJI.

«Votre responsabilité est engagée quand vous prenez de l’argent pour voter parce que vous donnez carte blanche pour qu’on vous prive de centre de santé, de routes, d’enseignants, de sages femmes etc.

Car l’homme politique qui a investi pour venir au pouvoir, qui a investi ses ressources personnelles pour venir au pouvoir; la première chose à laquelle il va penser c’est comment faire pour remettre à sa place ce qu’il a dépensé. Et quand il pense à cela, il ne pensera pas à vos routes, à vos centres de santé etc. Et mieux, il sait qu’ à la prochaine occasion vous allez réclamer de l’argent donc pour ne plus toucher à ce qu’il vient de remettre en place, il va penser à constituer une réserve. Et cette réserve n’est malheureusement constituée que des ressources devant servir au bien être des populations. Le MOELE-BENIN ne s’inscrit pas dans ce schéma et compter sur nous car nous n’allons pas vous décevoir.»

Jacques Ayadji, Président du MOELE-BENIN

Quelles sont les nuisances en cause? D’abord, certains restaurateurs pratiquent une cuisine à base de friture, mais ils ne mettent pas les moyens techniques en œuvre pour qu’elle n’incommode pas le voisinage. Résultat: on est confronté à de fortes odeurs de graillon pendant la journée et le soir, y compris le dimanche. Une couche de graisse se dépose sur les vitres des fenêtres, toute ventilation naturelle des appartements devient un exercice sportif et nécessite une certaine expertise technique…

Ensuite, une autre nuisance consiste à occuper de manière illicite l’espace public, en réceptionnant les livraisons en pleine voie et non sur les emplacements réservés, occupés il est vrai par les véhicules des gérants en question ou d’autres fourgonnettes qui y stationnent pendant la journée.

Par conséquent, on assiste à de nombreux bouchons de circulation automobile car les bus n’arrivent plus à emprunter leurs voies en site propre et que les accès aux copropriétés sont bloqués par le stationnement de gros camions (jusqu’à des semi-remorques) etc.

Les palettes gorgées de marchandises occupent l’espace piéton: les commerçants, plutôt que de livrer individuellement toutes leurs boutiques dans le quartier, préfèrent stocker en gros devant l’un de leurs commerces et organiser ensuite la distribution, aux dépens de la collectivité.

De surcroît, il faut tolérer que les bacs à ordure de la copropriété servent à jeter quotidiennement déchets, palettes en PVC et en bois du commerce, au lieu de payer des bacs à ordures adaptés.

Enfin, une nuisance visuelle vient couronner le tout: les enseignes n’ont visiblement pas été soumises à l’avis d’un ABF, car elles sont volontiers criardes, montrant souvent en langue anglaise des photos d’aliments type burger, poulets frits etc. Et celles qui sont rédigées en français souffrent très souvent d’une orthographe et d’une syntaxe très imprécises et auraient mérité d’être corrigées.

Les pouvoirs publics, notamment la Préfecture de Police de Paris et la Mairie de Paris, ont été alertés sur tous ces sujets. Il semblerait que les choses évoluent, au prix d’un effort assez lourd et permanent. Espérons qu’il portera ses fruits… pour mieux vivre ensemble dans le Faubourg Saint-Denis!

Lien permanent Catégories : Commerce , Dans le 10ème , Prévention sécurité Tags : paris , , commerces , occupation-trottoirs , livraisons 1 commentaire 1 commentaire

Bien d'accord avec vous. Hélas, ce discours est non politiquement correct, donc ce n'est pas près de changer. La laideur des enseignes payées par un opérateur mobile spécialisé dans les communications vers les pays d'origine des migrants a défiguré l'un des plus beaux ensembles de Paris. Les commerçants indo-pakistanais n'ont aucun respect pour la beauté de ce quartier. Les clients de passage (qui n'y vivent pas) jettent leurs déchets dans la rue, à deux pas des poubelles. Et gare à celui, qui comme moi, leur fait remarquer, ce ne sont que des racistes. Résolument à gauche (voter Chirac en 2002 fut une douleur), habitué de la cuisine indienne que j'adore, j'étais heureux de rejoindre ce quartier indien. Pour déjeuner ou dîner, je pensais avoir beaucoup de choix entre les 36 cantines indiennes ou pakistanaises. Hélas, la nourriture y est partout la même c'est-à-dire médiocre, le décor hideux, l'accueil plus que discutable. Résultat : au bout d'un an, j'ai décidé de déménager à cause de la saleté et du mono-commerce. Et quand je veux manger indien, je ne retourne pas dans ce quartier dans les restaurants de piètre qualité.

Écrit par : Désabusé

Bleu Dentelle Barre Gaastra ODu4ev9
| AccessPress Lite
Copyright © 2018 Association Solidarité Yvelines